11/11/13 St-Raphaël/Chambéry 28-23

11/11/13 St-Raphaël/Chambéry 28-23

La volonté de nous qualifier le plus rapidement possible en coupe d’Europe pour la saison prochaine nous voyait naturellement cibler la Coupe de la Ligue comme une opportunité idéale, se finissant plus tôt et surtout étant le chemin le plus court vers le précieux sésame. Nous étions conscients de la difficulté de ce défi mais la volonté ne gagne pas les matchs à elle toute seule…

Ce revers en terre varoise est donc une déception, tout simplement. Pris à la gorge par une défense bien en place devant un Djukanovic très présent, nous nous sommes montrés incapables de trouver la clé pour tenir le rythme imposé par nos hôtes. Petit à petit, après avoir rapidement pris les choses en main avec deux petits buts d’avance, les locaux ont marqué leur territoire pour terminer le match avec sérénité. Nous n’avons pas abdiqué pour autant mais il nous a été difficile de trouver les solutions pour éteindre cette machine huilée à la confiance.

Au-delà du résultat, cette rencontre a fait ressortir des errances peut-être trop rapidement espérées effacées. Elle souligne tout le travail qu’il nous faut encore produire pour nourrir nos ambitions et pour gagner en régularité, base de notre salut futur. Bien que toujours marqués par ce genre d’issue, nous restons mobilisés et conscients de notre potentiel, tout comme son manque d’exploitation actuel.

Mais hier soir, nous avons également été marqués par la blessure d’Edin (Basic), toute la salle l’a été. Ce genre de blessure (luxation de la cheville) marque fortement visuellement et, donc, psychologiquement. Elle vient, de plus, nous priver d’un joueur majeur de notre équipe pour une durée encore indéterminée mais que l’on sait déjà longue. Privé d’un second soldat après Bertrand (Gille), nous devrons donc combattre encore plus fort pour remporter les prochaines batailles qui nous sont proposées. En dépit de la déception générée, malgré la frustration présente, il nous faudra tout votre soutien pour nous aider dans les prochaines échéances, pour, ensemble, compenser leurs absences…

Laisser un commentaire