Règles handball – Cyril Dumoulin

Les règles du handball

Un match de handball se déroule en deux mi-temps, séparées d’une pause d’environ dix minutes. La durée des mi-temps varie en fonction de l’âge des joueurs : pour les « 8-14 ans », le match se déroule en 2×20 min, pour les « 14-16 ans » en 2x25min et pour les autres, 2×30 min. Sur le terrain, deux équipes de sept joueurs s’affrontent, avec bien sûr pour objectif : marquer plus de buts que l’équipe adverse. Les sept joueurs sont répartis de la façon suivante : un gardien, deux ailiers, deux arrières, un demi-centre et un pivot.

Handball : Les règles du jeu 


Premier principe essentiel : les règles qui concernent le ballon. Chaque joueur de champ peut dribbler, et faire un maximum de trois pas ballon en main. À partir du moment où le ballon est pris à deux mains, le porteur se retrouve obligé de faire une passe à un coéquipier, ou un tir. Lorsqu’une équipe fait circuler le ballon, elle doit prouver qu’elle a l’intention d’attaquer le but adverse. Si ce n’est pas le cas, les arbitres peuvent à tout moment lever le bras, pour signifier que le jeu est trop passif, et rendre la possession à l’équipe adverse si le but n’est pas attaqué assez rapidement. Quand le ballon sort au-delà des lignes latérales, la possession revient à l’équipe adverse, avec remise en jeu à l’endroit où le ballon est sorti. Par contre, toute sortie du ballon derrière la ligne de fond, sauf touché par le défenseur, entraîne une remise en jeu par le gardien de l’équipe en défense.

Arbitrage et sanctions au handball 


Au handball, les contacts sont présents ! Un joueur a le droit de barrer le chemin à un adversaire avec le corps, même s’il n’est pas en possession du ballon. Il peut aussi enlever le ballon à son adversaire avec la main ouverte, mais il est interdit d’arracher le ballon dans les mains, et de retenir ou ceinturer son adversaire direct.
Il revient aux arbitres de juger si l’attaque et la défense ont lieu dans les règles. Si les principes de jeu ne sont pas respectés, ils peuvent avoir recours à différentes sanctions, en fonction de la gravité de la faute. Les trois sanctions principales sont l’avertissement, l’exclusion (pour 2 minutes) et la disqualification.